Bilan de la remise en état du Lac de La Lande

Suite à un envasement très important du lac, dû aux effondrements des berges, l’AAPPMA Seudre Atlantique en collaboration avec la commune de Saujon a décidé en 2010 de prendre les choses en main. Cet envasement était néfaste à l’activité de pêche, mais mettait aussi en péril l’aspect sanitaire du site.

Il est décidé de réaliser une vidange partielle des 8 ha en isolant par deux batardeaux le plan d’eau. La partie dite de «pêche» sera vidangée et laissée en assec sur 2 ans, pour réduire les vases par dessèchement, les poissons seront remis dans la partie dite de «navigation». Dans le même temps, un chantier d’insertion fascine les berges les plus exposées.

Nous constatons suite à cette vidange un déséquilibre des populations piscicoles, avec beaucoup de carassins et de petites carpes, qui laissent peu de place aux autres poissons.

En février 2012, le plan d’eau de pêche est en état, réduction des vases (entre 30 et 40 cm), réfection des berges, curage du fossé central évacuateur, plantation de végétaux aquatiques, mise en place de structures artificielles pour les poissons.
Nous pouvons donc vidanger et pêcher l’étang de navigation pour remettre les poissons dans le plan d’eau de pêche.

En fonction des attentes des pêcheurs et des spécificités de notre parcours, il est décidé de trier les poissons. Les carassins et les petites carpes sont «exportés» sur le réseau des fossés des marais attenants (1.7 tonne). Les grosses carpes, brèmes, sandres et les quelques poissons d’accompagnements rejoignent le plan d’eau de pêche. Il sera géré pour une pêche de grosses carpes, avec quelques sandres et brèmes.
Le plan d’eau de navigation va rester l’année 2012 en assec. Le printemps et début d’été particulièrement pluvieux ne permettront pas une réduction importante des vases. Cependant, sur la partie la plus haute un assèchement significatif est constaté, et la minéralisation des vases par l’action du contact avec l’air permettra une production accrue de la biomasse. Une plantation de végétaux aquatiques et une mise en place de structures artificielles pour les poissons sont là aussi effectuées.

Début novembre 2012, une brèche est ouverte dans le batardeau amont pour le remplissage du plan d’eau de «navigation».
Fin novembre, il est rechargé en poisson via la pisciculture Vasseur d’Eure et Loir. Les 600 kg de gardons et les 150 kg de sandres vont s’adresser aux pêcheurs au coup, débutants ou confirmés, et aux pêcheurs de carnassiers.
Dans le même temps, 200 kg de grosses carpes viennent soutenir les populations côté carpes (en complément des 200 kg déjà déversés en février 2012).

Photos des travaux de la vidange du lac de la Lande

Quelques notions sur la gestion piscicole

  • La carpe en plan d’eau a tendance à « dominer » sur les autres espèces de poissons ; ceci est dû à une forte activité alimentaire. Opportuniste, elle a un impact sur la végétation aquatique, sur la fraie des autres espèces. Ceci engendre une forte turbidité du plan d’eau, et les espèces aimant une eau claire à peu turbide disparaissent rapidement.
  • Sans gestion des populations carpes dont la reproduction est importante, le nombre de poissons a tendance à rapidement augmenter. La biomasse étant elle fixe, la taille des poissons diminue d’autan. Le déversement régulier de gros poissons permet de limiter le développement des petits poissons (ils mangent «avant» les petits et prélèvent la fraie de leur propre espèce).
  • Un plan d’eau sans carpes est moins turbide, les végétaux aquatiques sont plus nombreux, le développement des petits poissons blancs et carnassiers est plus important.
  • Le maintien des batardeaux entre les deux plans d’eau doit permettre un échange limité entre ceux-ci, et permettre une pêche de qualité sur toutes les techniques.

Lac de la Lande, les vidanges des années 2010 et 2012

Faite en deux temps vu la configuration du plan d'eau, la vidange de l'hiver 2010 aura pour objet uniquement la récupération du poisson. Aucun tri ne sera fait (à l'exception des quelques poissons nuisibles) et l'intégralité du poisson est remis dans le plan d'eau de navigation isolé par batardeau.

Une grosse équipe de bénévoles soutenue par les employés de la fédération, les services techniques de la mairie vont tirer un grand filet dans 30 à 80 cm de vase. La tache est ardue, le plan d'eau n'est vidé que partiellement et il reste beaucoup de poissons en fin de journée. Ne pouvant mobiliser plusieurs jours une équipe importante venue de l'extérieur, les bénévoles de l'association finiront le travail. Pendant plus de trois semaines, une dizaine de séances de pêches de reprises seront organisées.

Début 2012, la vidange du plan d'eau de navigation est programmée. Le plan d'eau de pêche est en eau depuis plusieurs semaines et n'attend plus que des poissons.

Ce sont plus de 100 personnes qui vont œuvrer sur ce chantier. La pêche à l'aide de grands filets de plus de 50m est pénible. La vase, le froid, le nombre de poissons, la distance avec les tables de tris sont autant d'handicaps pour tout le monde. Mais la qualité des poissons repris motive les bénévoles. Le plan d'eau est noir de monde : entre les pêcheurs en actions, les pêcheurs curieux et les spectateurs, plus de 300 personnes sont là pour admirer les superbes carpes de plus de 12kg, les sandres proches du mètre. Les quantité importantes de poissons vont mobiliser les bénévoles toute la journée. Des poissons sont toujours présents le soir. Une deuxième journée sera nécessaire pour finir de pêcher le plan d'eau.

Les belles prises de la vidange

Vidange de La Lande, résultat du 22 et 23 Février 2012
AAPPMA Seudre Atlantique
Poids en kilos Carpes (-3kg) Carpes (+3kg) Carassins Brèmes Mulets Sandres Anguilles Gardons, Ablettes Autres Carnassiers
22.02.2012 AM 272 707 808 15 35 92     2
22.02.2012 PM 97 227 231 150 78 38     1
23.02.2012 AM 172 169 107 144 35 14 1.5   8.5
23.02.2012 PM 33 15 45 7 8.5 1      
Total poids 574 1118 1191 316 157 145 1.5 4 unités 11.5

Poids total repris : 3313kg soit 1104kg/ha

Nuisible : 15/20 unités (perches soleil) pour -de 100g

Poissons exportés des plans d'eau : 1765kg (carpes -3kg + carassins)

Empoissonnement plan d'eau pêche : 1548kg soit 387kg/ha

Nombre de bénévoles le 22 Février : 60 + 12 élèves BTS + 9 professionnels de la fédération de la pêche

Nombre de bénévoles le 23 Février : 22 + 7 professionnels de la fédération de la pêche

Populations piscicoles fin 2013

Plan d'eau carpes :

  • 850 kg de grosses carpes (pisciculture Vasseur)
  • 1118 kg de carpes de 3 à 18kg (vidange fev 2012)
  • 316 kg de brèmes (vidange fev 2012)
  • 145 kg de sandres (vidange fev 2012)
  • Quelques brochets, perches, black bass, gardons (vidange fev 2012)
  • Anguilles et mulets (populations naturelles)

Plan d’eau blancs et carnassiers :

  • 1000 kg gardons 2/3 étés (avec quelques brèmes) (pisciculture Vasseur)
  • 300 kg de sandres 40/60cm (pisciculture Vasseur)
  • Quelques brochets, perches, black bass
  • Anguilles et mulets (populations naturelles)

Coût financier pêche (valorisation bénévoles compris)

  • Vidanges : 10 000 Euros
  • Poissons : 12 100 Euros

Investissement humains (bénévoles et professionnels) :

  • Vidanges : + de 1500 heures de travail
  • Travaux : + de 250 heures de travail (bénévoles)
Go to top